Un peu d’ossature (bis) fin de l’abri

J’ai pris mon temps pour terminer (2 Week Ends), le bois etant au sec et l’abri deja couvert.

Le dernier WE à été dédié a passer deux couches de traitement bois (Pento Fluid IP bien sure)

Voici quelques clichés…

Bon d’accord je n’ai pas encore fait la porte coulissante…. et il y a encore le matos a ranger

… Mais je suis assez content du resultat final.

Bardage et traitements.

J’avais déjà parlé de mon bardage en meleze et du traitement que je lui ai fait subir.

De nombreuses personnes de la région m’ont demandé l’adresse du fournisseur, alors la voici:

Stemmer S.A
Vernis et peintures en gros
Route de Brent 3
Case postale 33,
1816 Chailly-Montreux

Téléphone: 021 964 12 21
Fax: 021 964 45 19
E-mail: info@stemmersa.ch

Le produit que j’ai appliqué est du Pento Fluid-IP avec un pigment brun-chevreuil (10%) pour le foncer légèrement.

Bardage et traitements.

De nombreuses personnes m’ont écrit ou demandé avec quoi j’avais traité mon bardage et les raisons de ce choix. Voici donc les références et explications.

Aspect de la construction pour le bardage.
C’est bien joli le bardage en bois, mais si l’on ne veut pas le laisser griser, si l’on veut une façade a peu près homogène et que l’on ne veut pas monter sur une échelle ou monter un échafaudages tous les deux ans il faut le prévoir à la conception de la maison.
– Les débords de toit: Plus ils sont important plus il protègerons le bardage. Nous avons donc choisi entre 1m20 et 1m50 de débord de toit.
– Le bardage sera posé horizontalement: Les lames les plus rapide à s’abimer sont les lames de bardage du bas. Avec un bardage horizontal, on ne change que les lames concernées.
– La pose en clins: C’est celle qui permet le meilleur écoulement de la pluie sans avoir d’introduction d’humidité entre les lames.
– Pour éviter les échafaudages, les façades et toits de la maison ont été conçu pour qu’aucune partie des facades en bardage de la maison soit a plus de 2m50 d’une surface stable pour un appui debout ou avec un petit apareillage (voir photos extérieurs de la maison)

Les lames de bardages
Après moultes tergiversations et près avoir regardé plusieurs essences (Douglas, Red cedar, Meleze, etc.) ou substitut (Funlam, Werzalit, ou autres panneaux etc.), mais aussi le degré de finition (Brut de sciage, Raboté, Poncé) nous avons donc fait notre choix. Ce sera du Mélèze brut de sciage et non traité (Etuvage, Oléothermie, ou autres méthodes de chauffe ou de séchage)
Les deux essences entre lesquelles nous avons hésité sont: Le mélèze et le Red Cedar. Le mélèze est moins beau que le red cedar, mais il tient mieux dans le temps et est moins chère.
Pour la finition le brut de sciage à été préféré au bois raboté pour son aspect plus « brut » plus naturel faisant mieux ressortir les veines du bois.
Les lames de bois reconstitués ou les panneaux ont été abandonnés pour des raisons esthétiques. De loin c’est correct, a moins de 2 metres c’est moche (avis personnel). Comme ce n’est pas pour les voisins que nous construisons mais pour nous qui seront plus souvent sur la terrasse que dans les jardins des voisins, le choix à été vite prit. Dommage car pour l’entretien c’était mieux (a priori)

Le traitement du bardage.
3 solutions: Le peindre (si l’on veut et/ou aime la couleur, mais aussi si c’est imposé par la mairie ), le laisser se griser naturellemen, ou le traiter afin de lui garder son aspect et sa couleur naturel.
Nous avons choisi de le traiter selon la troisième solution, mais en fonçant très légèrement son aspect avec une huile additionné d’un peu de glacis (pigments bruns). Le problème étant de trouver un produit qui m’évite de monter sur une échelle tous les 2 ans. Pour ce faire, les débords de toit seront bien utiles afin de protéger le bardage des intempéries, mais ce ne sera pas suffisant
Dans la mesure ou nous avons fait le choix d’un traitements par un produit d’imprégnation, je n’évoquerais pas les autres categories.
Dans les produits d’imprégnations, il y à 2 types:
– Les huiles naturelles (Huiles de lin la plupart du temps)
– Les produits industriels (Mélange de chimie et d’huile), et la il y a du choix, mais rarement avec des références d’application sur du long terme (environ 10ans)
Le choix:
Le produit que nous avons choisi se rapprocherait plus des produits naturels dans la mesure ou il est composé d’huile de lin et d’huile de poisson (en grande majorité), mais mélangé à d’autres produits plus chimique dont notamment des produits (fongicide) de traitement des bois extérieurs. Ce produit c’est le Pento-Fluid IP un produit développé et commercialisé en Suisse. Le distributeur le plus proche pour nous est à Montreux (80km).
Ce produit à été choisi car nous avons pu voir des maisons ou constructions traités avec ce produit depuis 1998. L’une des maisons que nous avons pu voir avait un bardage traité avec ce produit en 1998 et le traitement (3 couches) n’avait pas été renouvelé. J’ai vu d’autres site dont celui de Carouge à coté de Genève et le résultat est particulièrement probant.
Nous avons également choisi de foncer légèrement le bardage en lui ajoutant un glaci couleur brun-Chevreuil à 15%.

Reference et prix:
Pour les references du produit et des distributeur, voyez directement le site, ou vous trouverez prospectus, fiches techniques et fiches de sécurité (Admis pour bâtiments agricoles et locaux de denrées alimentaires): http://www.pentol.ch/productdetail.asp?code=05&product=121
Pour les références les fiches de quelques maison (ou établissement public) traitées de la même facon que la notre : http://www.pentol.ch/default.asp?code=120103
Et enfin les prix: J’ai acheté le produit en quantité (60 litres) afin de couvrir les 150m2 de bardage avec 3 couches.Pour ceette quantité, le Pento-Fluid IP est endu environ 10€ le litre, ce qui le classe en plus dans les moins chères du marché.
Entre l’huile et le glacis la dépense total (sans l’huile de coude) pour les 150m2 de bardage se monte à 700€.

Normalement la prochaine application sera dans 4-5 ans, voir plus car mes calculs sont je crois un peu pessimiste.

Exploitation honteuse…

La famille est la, enfin… un petit bout: Ma Maman et son ami, André. La chambre d’amis à était encore encombré 2heures avant mais c’est correct maintenant…
Aussitôt la, aussitôt au boulot. Au programme: Traiter le bardage. Pas grand chose quoi… 150m2 de bardage en bois a traiter avec 3 couches d’huile de traitement et le Week end de pâques pour en faire le plus gros.

Ni une ni deux, tout le monde a un pinceau a la main. Je me réserve les hauteurs, mais je suis bientôt rejoins par… André (78 printemps)!
Impossible de le maintenir en bas de l’échelle, c’est qu’il a de l’ambition le jeune homme, il veut s’élever lui aussi. Faut dire que c’est difficile de le garder dans un fauteuil avec un journal télé… Le résultat en image…

finext41.jpg.finext42.jpg.

A la fin du WE il ne reste plus grand chose, mais mon petit doigt me dit que la dernière couche du RDC va se faire….

91ème Jour: Disparus!

Ils ont tous disparut! Tous les ouvriers sont repartit de nouveaux chez eux. Pas grand chose a dire donc … J’en profite pour vous coller une ou deux photos…

finext24.JPG.finext25.JPG.

Pour ceux qui ne suivent pas, je rappelle que toutes les photos du blog et bien d’autres concernant la maison sont dans un album:

http://picasaweb.google.com/eric.monnier

90ème Jour: La maison sort de sa chrysalide

Elle n’était pas belle avec sa gangue de metal formée par les échaffaudages.
Ils ont commencé à démonter cette saleté et la maison progressivement apparait… Enfin!
L’ensemble correspond bien à l’esthetique que nous souhaitions. La facade Nord est la dernière avec un echaffaudage car il doivent finir le bardage du car-port… J’ai hate car l’une des facades avec les briques est justement de ce coté.

finext23.JPG.finext22.JPG.

70ème et 71ème Jour: Le crépis et … rien.

Le crépis est terminé. Il faudra que je vois cela plus au calme et surtout avec plus de luminosité. L’aspect (le grain) est conforme au rendu que nous souhaitions avoir, la couleur me semble un peu foncé, mais comme le crépis est encore tout frais et qu’il fait sombre… A verifier donc…

Pour le reste, Néant.

L’electricien est aux abonnés absent depuis deux semaines, les plaquistes n’ont finis pratiquement aucune piece, les finitions et corrections des exterieurs sont toujours en attente, etc…
Resultat: Entre Noel et Nouvel an, nous devions attaquer enduit et poncage de finitions nous mêmes en profitant des congés, mais apparement le constructeur préfère optimiser les voyages jusqu’au chantier… Pour les clients, circulez, ya rien a voir. Du coup on ne pourra pratiquement rien faire, et perdront donc de nombreuses journées.