Poils au bois !

Vous l’aurez tous compris dans le titre, je vais vous parler de notre poele a bois
Nous avons finalement décidé de mettre un poele dans la maison. Nous avions initialement renoncé à la construction pour d’autres priorités financières et une certaine difficulté hésitation à le placer dans le salon.

En Juin de cette année, nous avons fait le pas et surtout la commande. Nous avons choisi un poele à bois de marque Ganz, un « Rumba Loft », pivotant avec une vue recto verso sur le foyer.
Pour le conduit, nous avons pris un conduit Inox double parois isolé de marque Poujoulat. Il devra traversé deux toitures: la toiture du salon et la toiture de l’avancé de toit juste au dessus. ce sera le même conduit, interieur et exterieur.

P1010567

Après la livraison des composants (Septembre) le montage a enfin pu se faire. voici donc le résultat exterieur:

DSCF1471

Et enfin la vue depuis la Cuisine et depuis le salon avec le premier feu:

DSCF1466

DSCF1467

Reste plus qu’a faire le ménage et à attendre des jours plus froids. Le simple fait d’avoir envoyer le feu aujourd’hui a 10h a fait monter la maison a 24°C en 1 heure!
On a eu l’aide d’un peu de solaire passif mais quand même…

Publicités

Neige en Novembre… Noel en Decembre

Encore une fois le dicton sera respecté avec un premier Week-end de neige jusqu’en plaine.

Bon… On en a pas eu tant que cela, juste 2-3 cm, mais juste assez pour apprécier encore et encore le confort et l’isolation des maisons en bois…

Voila. Mon petit coup de pub pour le bois est fait une fois de plus… 😉

Les clés du confort thermique

Cette semaine, Sylvain Moréteau du magasine bimestriel La Maison écologique, à pondu un très bon article résumant très bien les différents composants du confort thermique, les incompatibilité entre les types de chauffage et certains modes constructifs… Bref je vous laisse lire, c’est sur le site de Futura SCience:

http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/technologie/d/les-cles-du-confort-thermique_810/c3/221/p1/

Chauffage et dépendance électrique

1472262366.jpgAujourd’hui, en dehors du poele a bois, de la cheminé ou de certains bruleurs plus ou moins portatif, il n’y a plus aucun système de chauffage qui puisse fonctionner sans électricité.

Résultat, une panne de courant, une tempête et tout le monde se le gèle, parfois pendant plusieurs jours.

Il y avait une solution technique dans les cartons depuis plusieurs années, la cogénération. En gros, une chaudière en produisant de la chaleur, peut également produire de l’électricité. Si la production d’electricité était suffisante, alors la chaudière (Electronique, pompes, etc.) pourrait devenir autonome (en dehors du combustible primaire).

Et bien ca y est. De dietrich la fait et elle est autonome. Actuellement l’annonce à été faite sur Batiproduit. Bizarrement impossible de trouver de l’information sur le site du fabricant. Le premier lecteur qui trouve a droit à … ma reconnaissance.


Chaudière électrogène De Dietrich (Chaudière micro-cogénération à usage domestique)
Chaudière à condensation intégrant un système de micro-cogénération permettant de produire chaleur et électricité. Unité compacte dotée d’un moteur Stirling à combustion externe par brûleur gaz, aux performances élevées : puissance électrique de 1 kW et thermique de 4,8 kW. Puissance de la chaudière à condensation de 24 kW en chauffage et de 28 kW en production d’eau chaude. Autonome en cas de panne de courant.

Le chauffage solaire, ca marche plutôt très bien… La preuve.

p1010982.jpg
La preuve, c’est la photo des compteurs de la pompe de circulation du chauffage solaire. Ceci en pleein mois de Mars, pendant une éclaircie ensoleillée de quelques heures, entre deux chutes de neige et une température exterieure de 5°C…

La photo montre que les panneaux chauffent l’eau a 60°C (Cadran rouge). L’eau circule dans le serpentin du ballon de 300 Litres pour en chauffer l’eau, et ressort pour remonter dans le panneau a 44°C ou est est de nouveau chauffé.

CQFD…

Chauffage en panne

Chauffage en panne… Vive l’isolation!

Malgré un chauffage en panne depuis Noel, des techniciens qui s’en foutent péclotent pour trouver la panne, la température n’est jamais descendu en dessous de 17°.

Le dernier diagnostique concernerait le conduit (ventouse) qui aurait des problèmes d’étanchéit, les gaz brulés ötant repris par le conduit d’air frais et éteignant rapidement le bruleur.

Le problème à donc été remonté au constructeur depuis hier soir. Combien de temps vont-ils mettre à nous secourir en sachant que 8 mois après notre déménagement, les reserves n’ont encore pas toutes été levées?
Vous prenez les paris?

En ce qui me concerne, je sens poindre un soupçon d’impatience… Si vous voyez ce que je veux dire.

Luminaires

luminaire.jpgIl est pas beau ce petit plaffonier chambre?
Ca y est … (il était temps) On a enfin commencé a attaquer la pose de luminaire.

On a commencé avec les chambres des enfants.

Pour les luminaires, les principes de base sont les suivants:

– Pas d’halogène. Que ce soit en 12v ou 220v,les lampes génèrent trop de chaleur (pouvant même provoquer des combustions instantanées en cas de chute sur des objets inflamables) et sont trop gourmandes en énergies. Elles sont d’ailleurs systématiquement très mal placé (F ou G) dans l’échelle de valeur (de A a G) des économies d’énergies.

Le support d’ampoules basses consommation.
Il en existe de 2 types:
– Les LED: Peu puissantes mais avec une puissance maximum instantanée. Elle présente le désavantage d’avoir un faisceau lumineux assez directif. Ces lampes sont principalement a installer enéclairage d’objet, lampe de chevet, de bureau, etc…
– Les fluo-compacts: C’est un peu le même principe que nos bons vieux néons mais nettment amélioré. L’inconveniet est souvent une monté en puissance d’éclairage très progressive (1mn), mais atteignent a terme le même niveau d’éclairage pour une consommation divisé en gros par 6. Dernier avantage et pas des moindre, elles durent 10 fois plus longtemps.