Elle est beeeeeeellle !!!

machine-laver-sans-lessive.jpgC’est la future machine à laver le linge de la famille…
Aucun rapport avec la maison bois et l’environnement? si si…

C’est la première machine à laver le linge sans lessive, et ce n’est pas du pipeau! Première machine à laver à électrolyse,
le Haier WasH2O peut laver le linge sans détergeant.

Le secret du WasH2O c’est l’électrolyse. En mode sans détergeant il électrolyse l’eau. Les salissures du linge sont attirées et retenues par les ions OH-. Le linge est stérilisé par les ions H+ .
Dans ce mode (on peut aussi l’utiliser avec de la lessive … beurk), le linge peut être lavé indifféremment à froid ou à chaud (jusqu’à 90°C).

Prix conseillé : 699 €… C’est chère, mais au regard des économies de lessive et de la protection de l’environnement…
Classe d’efficacité : AAB (énergie, lavage, essorage)

Europe/Chine: 0-1 En effet, transposition d’un procédé industriel (largement répandu) pour un usage domestique, c’est les chinois qui innovent en matière de protection de l’environnement cette fois.. Bien vu!
Haier Europe Branch France Tél. : 01 30 53 40 58 – email: het_france@haiereurope.com

La suite? Enlever l’alimentation électrique de la machine et faire un bricolage sur le vélo elliptique de madame (dont toute l’énergie est désespérément perdu…

Publicités

Pelouse… Au secours!

N’est-il pas mignon tout plein?

Nous allons l’adopter rapidement et l’appelerons Razibus. Sa fonction sera triple:
– Tonte écologique de notre jardin du printemps à l’été
– Etre le personnage principal d’un méchoui qui sera organisé dès l’automne.
– Fournir la laine avec laquelle ma douce et tendre me tricotera un pull une écharpe quelque chose pour l’hiver.

Explication:

Ce Weekend, c’était la première tonte de pelouse. Elle a poussé vite la garce. Donc Samedi, position de tondeuse haute et pas de bac de récupération (herbe encore un peu humide) et c’est partit.
Ca a duré Une heure et demi! Le terrain sans la surface de la maison,terrasse et accès, c’est encore 1500m2. c’est a dire l’équivalent d’un rectangle de 30×50 avec une tondeuse disposant d’une largeur de coupe de 41cm. En enlevant les chevauchements nécessaire, c’est une centaine de longueur de 50m soit environ 5km à suivre un engin bruyant et puant.

Vous souhaitez sauvez le petit agneau?

Alors venez tondre bande de fainéants ! Sinon il passera au barbecue, les enfants pleureront toutes les larmes de leur corps, je divorcerai et la baignoire sera tachée de sang (dixit un homme politique parait-il)

Label de haute performance énergétique des bâtiments

Le label de haute performance énergétique des bâtiments est enfin publié au JO!

Prévu par la réglementation thermique 2005, le label 2005 de hautes performances énergétiques et de basses consommations a été récemment détaillé dans un arrêté paru au journaux officiels. Il se décompose en 5 niveaux.

Près d’un an après la publication de l’arrêté relatif la réglementation thermique 2005 qui définie une exigence minimale de performance énergétique des bâtiments neufs, l’arrêté définissant les conditions d’attribution du label permettant d’identifier les constructions à performances supérieures, a été publié au JO le 8 mai 2007. Il fait référence à 5 niveaux d’exigences.

Concernant la haute performance énergétique (HPE), le référentiel défini l’éligibilité au label HPE 2005 aux bâtiments qui présentent une consommation conventionnelle d’énergie au moins inférieure de 10 % à la consommation de référence définie par la RT 2005. Rappelons que celle-ci fait désormais état de référence et constitue donc la performance minimale à respecter pour toutes les nouvelles constructions.
Un niveau y est adjoint sous la dénomination HPE EnR 2005, pour les bâtiments respectant ces exigences et dont au moins 50% de l’énergie employée pour le chauffage est issue d’une installation Biomasse ou alimenté par un réseau de chaleur utilisant plus de 60% d’énergies renouvelables.

Le label très haute performance énergétique (THPE), défini quant à lui une consommation conventionnelle d’énergie au moins inférieure de 20 % à la consommation de référence définie par la RT 2005.
Un niveau y est également adjoint sous la dénomination THPE EnR 2005 mais pour les bâtiments respectant cette fois-ci des exigences encore supérieures, c’est-à-dire avec un gain de 30% par rapport à la RT2005. Pour bénéficier de ce label, les bâtiments concernés devront également utiliser les énergies renouvelables comme la biomasse, les pompes à chaleur, le solaire thermique ou photovoltaïque. L’arrêté détaille avec précisions les exigences en la matière.

Enfin, le label bâtiment basse consommation énergétique (BBC 2005) calqué sur le label Effinergie inspiré des labels Minergie suisse et Passivhaus allemand, pourra être attribué aux bâtiments de logements neufs consommant au maximum 50 kWh/m2.an à ajuster d’un facteur 0,8 à 1,3 selon l’altitude et la zone climatique, ainsi qu’aux bâtiments tertiaires présentant une consommation inférieure à 50% de la consommation conventionnelle de référence de la RT 2005.

Source : http://www.actu-environnement.com

Publié dans 6.1. Solaire. 1 Comment »

Location Immobilière: M-1 avant le DPE

J’en parle déjà depuis plus d’un an, mais la gestion énergétique des bâtiments avance doucement en France…

Plus que un mois pour les propriétaire loueurs.

A compter du 1er juillet 2007, que les propriétaires bailleurs devront fournir à leur locataire un diagnostic de performance énergétique qui devra être annexé au bail lors de sa signature ou de son renouvèlement.
Cet arrêté énumère notamment les points qui devront être expertisés lors d’un diagnostic DPE :

  • Caractéristique de la maison ou de l’appartement à la location ainsi que sa surface habitable
  • Caractéristiques thermiques et géométriques
  • Descriptif des installations énergétiques (classées selon l’énergie)
  • Les besoins annuels en énergie des équipements installés dans le bien immobilier (chauffage, eau chaude, refroidissement)
  • Les quantités annuelles d’énergie primaire selon les types de consommation.
  • Recommandations en vue de travaux de rénovation et d’amélioration afin de diminuer la consommation d’énergie de la maison ou de l’appartement.

Précision: Dès le 31 octobre 2007, le diagnostic immobilier DPE devra être effectué par un expert indépendant bénéficiant d’un certificat de compétences délivré par un organisme accrédité… Autrement dit, entre l1 1er Juillet et le 1er Novembre 2007 à peu prêt n’importe qui peut signer un DPE…

Les clients (bailleurs) vont désormais avoir un apercçu de leurs futurs charges, et donc de pouvoir comparer les couts entre différents locatifs. Est-ce que cela va changer la façon dont les propriétaires investissent dans l’immobilier locatifs?
En Allemagne ou les loyers sont « chaud » (frais de chauffage inclus), OUI. Alors pourquoi pas en France.