Poils au bois !

Vous l’aurez tous compris dans le titre, je vais vous parler de notre poele a bois
Nous avons finalement décidé de mettre un poele dans la maison. Nous avions initialement renoncé à la construction pour d’autres priorités financières et une certaine difficulté hésitation à le placer dans le salon.

En Juin de cette année, nous avons fait le pas et surtout la commande. Nous avons choisi un poele à bois de marque Ganz, un « Rumba Loft », pivotant avec une vue recto verso sur le foyer.
Pour le conduit, nous avons pris un conduit Inox double parois isolé de marque Poujoulat. Il devra traversé deux toitures: la toiture du salon et la toiture de l’avancé de toit juste au dessus. ce sera le même conduit, interieur et exterieur.

P1010567

Après la livraison des composants (Septembre) le montage a enfin pu se faire. voici donc le résultat exterieur:

DSCF1471

Et enfin la vue depuis la Cuisine et depuis le salon avec le premier feu:

DSCF1466

DSCF1467

Reste plus qu’a faire le ménage et à attendre des jours plus froids. Le simple fait d’avoir envoyer le feu aujourd’hui a 10h a fait monter la maison a 24°C en 1 heure!
On a eu l’aide d’un peu de solaire passif mais quand même…

Un logiciel pour construire sa maison écolo.

Un logiciel pour construire sa maison écolo…Pour 39,95 euros.

200811261817_zoom
http://www.ladepeche.fr/article/2008/11 … ecolo.html

Avec une (petite) video de presentation:
http://www.microapp.com/logiciel_ma_mai … _9468.html

Un petit coup de « GreenWashing » sur des logiciels de conception 3D pour les utilisateurs Lambda? Peut-être, en tous les cas il y a plein de nouveaux éléments inexistant dans d’autres versions:

– Volet coulissant
– Textures de bardage variées
– Panneau solaire
– VMC2F
– Toiture vegetalisé
– etc…
Y a t il les projections solaires selon la localisation l’heure et la date (comme dans sketchup)?

Ce n’est pas de la pub, mais de l’information. Et pour ceux qui l’acheterait, n’hésitez pas a venir faire vos commentaires ici.
Personnellement, je crois que pour 40€ j’aurais essayé, Le rendu 3D a l’air particulierement réussi…

Un peu d’ossature

Ca repart… pour un peu d’ossature bois.

Cette fois ci je fais l’abri à vélo/tondeuse/poubelle/outillage.. Enfin le cache bordel quoi…

La dalle béton a été coulé en Juillet et le toit terrasse avec les poteaux avait été fait à la construction. Ce qui permet de bosser au sec (appréciable en ce moment).

Voici 3 petites photos pour la décomposition on ne peut plus simple:
– lisse basse et haute avec des montants de la largeur des panneaux OSB que j’ai acheté (67,5cm)
– Bardage directement sur la structure et OSB (16mm) à l’intérieur pour accrocher du lourd dessus (ex: velos)

Le week end prochain, on continue le bardage le revetement interieur (OSB) et on protege le tout (Pento Fluid-IP comme le bardage)

Je… Tu… Il pleut… Nous pleurons.

P…..n de moi de Septembre!

De la pluie, de la pluie, de la pluie… J’oublie rien? … Ah ! si … LA PLUIE!

On se croirait en bretagne au mois d’Aout de Mars.. C’est dire !

Le terrain est complètement bourré n’absorbe plus rien,et le drain que j’ai fait tirer au milieu du terrain va devoir être prolongé jusqu’à la piscine que vous voyez ci dessous.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, le super sous-sol en beton pré-contraint, avec lequel on fait des piscines, est en train de prendre l’eau. Je confirme que le rendu « piscine » est saisissant dans un sous-sol…
Pas grand chose, (2cm) mais ca fait quelques centaines de litres d’eau d’eau à évacuer.

Le responsable? Pas le sous-sol, mais un type qui a trouvé intelligent de percer le fond pour faire passer les gaines d’électricité, téléphone, eau et gaz.

RDV ce soir avec Weberhaus pour voir comment il vont m’arranger ca…

Trappe a linge

Durant la construction de la maison, j’avais mentionné (ICI)la création de trappes à linge entre le RDC, le 1er etage et la buanderie du sous-sol.

J’ai eu plusieurs demande de détails sur la fabrication de la trappe a lige, alors plutôt qu’un long discours, voici une photo.

Le plus important est de vous assurer qu’elle soit a plus de 1m de haut.
La trappe fait 35cm par 35cm ( le tube de descente est en 40×40).

Pret pour le pastis..

canisse.jpgLe large cadre de poutre (vide) débordant du balcon à été rempli pour l’été.

Le choix s’est porté sur des canisses (Roseau fendu). C’est probablement du temporaire, mais c’est agréable. Les rayons du soleil sont arretés, mais l’air passe permettant d’avoir une bonne aération et une certaine fraicheur.

Cet automne on l’enlève, cela ramènera de la luminosité et des rayons de soleil dans la maison.

En attendant c’est nickel pour le pastis (les repas dehors aussi). On a le soleil, l’ombre, l’eau fraiche et les glaçons.

Seul problème la terrasse n’étant pas encore faite, à chaque allez retour a l’interieur on ramene la plage (du sable) avec nous… Bon on peut pas tout avoir non plus (du moins pas tout de suite)….

Bardage et traitements.

De nombreuses personnes m’ont écrit ou demandé avec quoi j’avais traité mon bardage et les raisons de ce choix. Voici donc les références et explications.

Aspect de la construction pour le bardage.
C’est bien joli le bardage en bois, mais si l’on ne veut pas le laisser griser, si l’on veut une façade a peu près homogène et que l’on ne veut pas monter sur une échelle ou monter un échafaudages tous les deux ans il faut le prévoir à la conception de la maison.
– Les débords de toit: Plus ils sont important plus il protègerons le bardage. Nous avons donc choisi entre 1m20 et 1m50 de débord de toit.
– Le bardage sera posé horizontalement: Les lames les plus rapide à s’abimer sont les lames de bardage du bas. Avec un bardage horizontal, on ne change que les lames concernées.
– La pose en clins: C’est celle qui permet le meilleur écoulement de la pluie sans avoir d’introduction d’humidité entre les lames.
– Pour éviter les échafaudages, les façades et toits de la maison ont été conçu pour qu’aucune partie des facades en bardage de la maison soit a plus de 2m50 d’une surface stable pour un appui debout ou avec un petit apareillage (voir photos extérieurs de la maison)

Les lames de bardages
Après moultes tergiversations et près avoir regardé plusieurs essences (Douglas, Red cedar, Meleze, etc.) ou substitut (Funlam, Werzalit, ou autres panneaux etc.), mais aussi le degré de finition (Brut de sciage, Raboté, Poncé) nous avons donc fait notre choix. Ce sera du Mélèze brut de sciage et non traité (Etuvage, Oléothermie, ou autres méthodes de chauffe ou de séchage)
Les deux essences entre lesquelles nous avons hésité sont: Le mélèze et le Red Cedar. Le mélèze est moins beau que le red cedar, mais il tient mieux dans le temps et est moins chère.
Pour la finition le brut de sciage à été préféré au bois raboté pour son aspect plus « brut » plus naturel faisant mieux ressortir les veines du bois.
Les lames de bois reconstitués ou les panneaux ont été abandonnés pour des raisons esthétiques. De loin c’est correct, a moins de 2 metres c’est moche (avis personnel). Comme ce n’est pas pour les voisins que nous construisons mais pour nous qui seront plus souvent sur la terrasse que dans les jardins des voisins, le choix à été vite prit. Dommage car pour l’entretien c’était mieux (a priori)

Le traitement du bardage.
3 solutions: Le peindre (si l’on veut et/ou aime la couleur, mais aussi si c’est imposé par la mairie ), le laisser se griser naturellemen, ou le traiter afin de lui garder son aspect et sa couleur naturel.
Nous avons choisi de le traiter selon la troisième solution, mais en fonçant très légèrement son aspect avec une huile additionné d’un peu de glacis (pigments bruns). Le problème étant de trouver un produit qui m’évite de monter sur une échelle tous les 2 ans. Pour ce faire, les débords de toit seront bien utiles afin de protéger le bardage des intempéries, mais ce ne sera pas suffisant
Dans la mesure ou nous avons fait le choix d’un traitements par un produit d’imprégnation, je n’évoquerais pas les autres categories.
Dans les produits d’imprégnations, il y à 2 types:
– Les huiles naturelles (Huiles de lin la plupart du temps)
– Les produits industriels (Mélange de chimie et d’huile), et la il y a du choix, mais rarement avec des références d’application sur du long terme (environ 10ans)
Le choix:
Le produit que nous avons choisi se rapprocherait plus des produits naturels dans la mesure ou il est composé d’huile de lin et d’huile de poisson (en grande majorité), mais mélangé à d’autres produits plus chimique dont notamment des produits (fongicide) de traitement des bois extérieurs. Ce produit c’est le Pento-Fluid IP un produit développé et commercialisé en Suisse. Le distributeur le plus proche pour nous est à Montreux (80km).
Ce produit à été choisi car nous avons pu voir des maisons ou constructions traités avec ce produit depuis 1998. L’une des maisons que nous avons pu voir avait un bardage traité avec ce produit en 1998 et le traitement (3 couches) n’avait pas été renouvelé. J’ai vu d’autres site dont celui de Carouge à coté de Genève et le résultat est particulièrement probant.
Nous avons également choisi de foncer légèrement le bardage en lui ajoutant un glaci couleur brun-Chevreuil à 15%.

Reference et prix:
Pour les references du produit et des distributeur, voyez directement le site, ou vous trouverez prospectus, fiches techniques et fiches de sécurité (Admis pour bâtiments agricoles et locaux de denrées alimentaires): http://www.pentol.ch/productdetail.asp?code=05&product=121
Pour les références les fiches de quelques maison (ou établissement public) traitées de la même facon que la notre : http://www.pentol.ch/default.asp?code=120103
Et enfin les prix: J’ai acheté le produit en quantité (60 litres) afin de couvrir les 150m2 de bardage avec 3 couches.Pour ceette quantité, le Pento-Fluid IP est endu environ 10€ le litre, ce qui le classe en plus dans les moins chères du marché.
Entre l’huile et le glacis la dépense total (sans l’huile de coude) pour les 150m2 de bardage se monte à 700€.

Normalement la prochaine application sera dans 4-5 ans, voir plus car mes calculs sont je crois un peu pessimiste.