Crédits d’impots 2006 – Synthese

On commence avec une petite synthese (il était temps que cela sorte) des crédits d’impots dédiés aux économies d’énergies et au développement durable…
A vos chaudières à condensation, vos produits isolants et un peu de bonne volonté. Allez j’ose: Aide toi le trésor public t’aidera…

Le plus beau? c’est que même ceux qui ne paye pas d’impôt y ont droit!

Allez vite… Lien sur le site

Publicités

Complément au permis de construire déposé

Les corrections et compléments de document au permis de construire ont été déposé en Mairie. Les deux mois cours donc seulement a partit d’aujourd’hui… Les boules.

Permis de construire incomplet

Une mauvaise nouvelle dans la boite au lettre le 11 Janvier. Une lettre de la DDE indiquant que le Permis de construire est incomplet, suis une liste des différents autres éléments à apportés (Notamment des actes notariés pour des histoires de droits de pasage sur le chemin d’accès). 3 Semaines de perdues dans l’instruction du dossier puisque celui-ci démarrera a la reception des documents complémentaires…

Isolation, Déphasage et Inertie

Trois termes qu’il convient de bien assimiler pour définir la structure des murs en fonction du mode de construction, de la région (Climat) et de ce que l’on souhaite obtenir comme confort ou économie d’énergie.

Très souvent débattu dans plusieurs forums, rarement correctement expliqué, un bon résumé a recemment été fourni:  ICI
Je me permet de recopier ici cet excelent résumé.

« Je pense que le flou dans l’esprit des gens vient du fait que l’on mélange isolation, déphasage et inertie thermique dans un même terme fourre tout. Pourtant ces trois notions reflètent des choses très différentes.

Voilà comment on peut décrire les choses, à mon sens :

Isolant (économie d’énergie)
La clef d’un bon isolant est sa conduction thermique. Plus la conduction thermique est basse, moins on gaspille d’énergie l’hiver à chauffer sa maison et à la garder fraîche l’été si on utilise une clim (ouh, le gros mot). J’ai du mal à voir en quoi l’isolation intervient dans le confort de l’habitant, mais je suis preneur d’explication.

déphasage (confort)
La clef d’un bon déphaseur est la conduction thermique k, la capacité calorifique C (l’énergie qu’il faut apporter à 1kg de matériau pour que sa température s’élève de 1°C) et sa masse volumique (sa densité) d selon la loi k/dC, la diffusivité dont parle Yanic. Plus ce rapport est bas, plus le matériau est un bon déphaseur. Mais pourquoi un déphaseur est-il intéressant ?

Si le matériau ne déphase pas – et si on suppose que l’on n’aère pas, que l’on ne chauffe pas – la maison va suivre très vite les variations de température extérieures, donc (trop) chaud dans la journée en été mais très vite plus frais la nuit, et froid en hiver. Un bon déphaseur est utile en été parce qu’il va ‘encaisser’ les variations de température tout au long de la journée et la maison, elle, va rester à un température MOYENNE, c’est à dire un peu plus fraîche que l’extérieur en journée, mais un peu plus chaude que l’extérieur pendant la nuit, toujours en supposant que l’habitant de la maison n’exerce aucune action. Si l’habitant rafraîchit sa maison dans la nuit, là, c’est tout bénef. Par contre, en période de canicule, n’espérez pas garder votre maison fraîche (hors apport de fraîcheur extérieur : puit canadien par exemple), l’intérêt du déphasage se réduit (parce que la différence de température entre jour et nuit se réduit également).

Inertie Thermique
La clef de l’inertie thermique réside dans le produit masse m x capacité calorifique. Il faut de la masse pour emmagasiner la chaleur. On pourrait parler également de réservoir thermique. C’est ni plus ni moins qu’un chauffage d’appoint passif. Pour que ça soit le plus efficace, il faut que la masse soit chauffée par les rayons du soleil (mur derrière une surface vitrée par exemple) mais qu’elle ne soit pas exposée aux frimas nocturnes, histoire que la chaleur restituée le soit uniquement vers la maison. L’inertie dans les murs n’est donc pas forcément la meilleure.

Maintenant, notez qu’une grosse inertie thermique peut avoir des désavantages. Avoir un matériau avec un mxC (densité fois capacité calorifique) très important peut être problématique en hiver : imaginez que vous soyez parti en vacances très longtemps en hiver et que nous n’avez pas eu la possibilité de garder votre maison au chaud. Votre réservoir thermique sera très froid. A votre retour, il va falloir pas mal de temps et d’énergie avant que sa température remonte à un niveau acceptable, temps pendant lequel la sensation d’inconfort sera importante, comme dans le cas d’une maison construite en pierres dont les murs sont froids.

La sensation de confort est, entre autre, lié à la température des murs : il vaut mieux des murs à 19°C et l’air à 12 que l’inverse. Donc, l’inertie thermique est à double tranchant : pour un bien, il faudrait veiller à toujours la garder à une température acceptable. »

Dessin en perspective de la Maison

Deux perspectives de la maison ayant servi pour le permis de construire.

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Perspective 1

Perspective 2