Le chauffage solaire, ca marche plutôt très bien… La preuve.

p1010982.jpg
La preuve, c’est la photo des compteurs de la pompe de circulation du chauffage solaire. Ceci en pleein mois de Mars, pendant une éclaircie ensoleillée de quelques heures, entre deux chutes de neige et une température exterieure de 5°C…

La photo montre que les panneaux chauffent l’eau a 60°C (Cadran rouge). L’eau circule dans le serpentin du ballon de 300 Litres pour en chauffer l’eau, et ressort pour remonter dans le panneau a 44°C ou est est de nouveau chauffé.

CQFD…

Publicités

Une voiture a Hydrogene / Solaire pour 99$US !

mini-hydrogen-car.jpgSi si ca existe! … Mais en jouet.

J’ai trouvé cela super… Ludique. Le principe est simple:

– Des capteurs solaires qui par electrolyse produit de l’hydrogene dans une petite station d’eau.
– Les mêmes capteurs solaires recharge la télécommande.
– Une micro-voiture qui vient faire le plein a la station a hydrogène miniature.
Ca s’appelle la H-Racer et c’est commercialisé. La société qui fabrique ce petit jouet très ludique pour les enfants (et les grands) se nomme: Horizon Fuel Cell ( http://www.horizonfuelcell.com/tech_toy.htm)

Il commercialise également des petits kit/Jouet d’éducation sur les technologies Solaire/Hydrogène: http://www.horizonfuelcell.com/education_products.htm

Je connais plein de (grands) enfants qui vont s’éclater 😉

Une vidéo de démonstration…

Label de haute performance énergétique des bâtiments

Le label de haute performance énergétique des bâtiments est enfin publié au JO!

Prévu par la réglementation thermique 2005, le label 2005 de hautes performances énergétiques et de basses consommations a été récemment détaillé dans un arrêté paru au journaux officiels. Il se décompose en 5 niveaux.

Près d’un an après la publication de l’arrêté relatif la réglementation thermique 2005 qui définie une exigence minimale de performance énergétique des bâtiments neufs, l’arrêté définissant les conditions d’attribution du label permettant d’identifier les constructions à performances supérieures, a été publié au JO le 8 mai 2007. Il fait référence à 5 niveaux d’exigences.

Concernant la haute performance énergétique (HPE), le référentiel défini l’éligibilité au label HPE 2005 aux bâtiments qui présentent une consommation conventionnelle d’énergie au moins inférieure de 10 % à la consommation de référence définie par la RT 2005. Rappelons que celle-ci fait désormais état de référence et constitue donc la performance minimale à respecter pour toutes les nouvelles constructions.
Un niveau y est adjoint sous la dénomination HPE EnR 2005, pour les bâtiments respectant ces exigences et dont au moins 50% de l’énergie employée pour le chauffage est issue d’une installation Biomasse ou alimenté par un réseau de chaleur utilisant plus de 60% d’énergies renouvelables.

Le label très haute performance énergétique (THPE), défini quant à lui une consommation conventionnelle d’énergie au moins inférieure de 20 % à la consommation de référence définie par la RT 2005.
Un niveau y est également adjoint sous la dénomination THPE EnR 2005 mais pour les bâtiments respectant cette fois-ci des exigences encore supérieures, c’est-à-dire avec un gain de 30% par rapport à la RT2005. Pour bénéficier de ce label, les bâtiments concernés devront également utiliser les énergies renouvelables comme la biomasse, les pompes à chaleur, le solaire thermique ou photovoltaïque. L’arrêté détaille avec précisions les exigences en la matière.

Enfin, le label bâtiment basse consommation énergétique (BBC 2005) calqué sur le label Effinergie inspiré des labels Minergie suisse et Passivhaus allemand, pourra être attribué aux bâtiments de logements neufs consommant au maximum 50 kWh/m2.an à ajuster d’un facteur 0,8 à 1,3 selon l’altitude et la zone climatique, ainsi qu’aux bâtiments tertiaires présentant une consommation inférieure à 50% de la consommation conventionnelle de référence de la RT 2005.

Source : http://www.actu-environnement.com

Publié dans 6.1. Solaire. 1 Comment »

Le solaire fait sa pub…

A voir absolument!

La publicité pour le solaire de la société allemande Solon AG emploi les grands moyens dignes des superproductions hollywoodiennes.
Il pleut des « piles électriques » et nous ne le voyons pas… Une trouvaille de Richard Loyen, le délégué général d’Enerplan, à voir absolument.

Source: Tecsol

(Appuyer sur « play » dans le cadre de la vieo pour la voir)

970 Trillion de kWh tombent du ciel chaque jour… (Rien que Ca!)
Bien: Nous ne pouvons pas les voir
Mauvais: Nous ne les utilisons pas.

Ca ne vous donne pas envie de vous equiper?

47ème Jour: Encore de la technique

Râlez pas c’est pour votre culture générale. Il va falloir vous y faire, la maison à ossature bois et l’exploitation des énergies renouvelables ne font que démarrer en France.

Allez on continue avec le sous-sol. Il y a des trucs qui se sont montés dans le sous-sol. Je vous les présente en deux photos:

techniques010.JPG.techniques011.JPG.

Pour la photo de gauche, il s’agit de la pompe et du systeme de distribution de l’eau de pluie qui sera distribuée dans la maison pour alimenter les WC. En cas de cuve vide, un systeme a clapet compensera avec une alimentation classique par le réseau d’eau potable. L’ensemble des systemes de filtration sont dans la cuve en béton de 5,3m3.

Pour la photo de droite, en dehors de l’arricé du tube du vide linge (sur la gauche de la photo) c’est l’ensemble des composants du chauffage avec le systeme d’eau chaude solaire, les sondes et pompes diverses et variées, les ballons d’eau chaue, la chaudière, le réseau de distribution du plancher chauffant du RDC, les colones d’alimentation d’eau chaude (en circuit fermé) de la maison avec la pompe de circulation et son programmateur pour avoir toujours de l’eau chaude a moins d’un metre du robinet (économie d’eau), etc. etc. etc.

Des nouveaux arrivants dans le solaire…

Le marché du solaire devient de plus en plus juteux et profitable, mais surtout il va littéralement s’envoler. C’est la conclusion que l’on peut faire de la très recente annonce de la firme « Applied Materials« .Cette compagnie, très peu connu du grand public est en fait le plus gros fournisseur de produit (et de service) de l’industrie des semi-conducteurs (principaux composants des ordinateurs). Son Président (un ancien de Intel), Mike Splinter, vient d’annoncer qu’il était désormais profitable pour son entreprise de se mettre sur ce marché. A travers sa présentation, il estime que selon leurs prévisions, le marché des panneaux solaire va être multiplié par 3 dans les 4 prochaines années. Il a donc présenté différentes technologies et services qu’ils comptent développer.

La page ou vous pouvez suivre la présentation: ICI (En anglais), c’est un Webcast.

L’annonce n’est pas annodine, AM ayant de très très gros moyens, et ils ne devraient pas tarder à être suivi par d’autres compagnies de même calibre. Avec un peu de chance et les rêgles de compétition du marché faisant, les prix ne devraient donc pas tarder a baisser et les performances des panneaux a augmenter…

Augmentation du prix de la pile solaire

Energie solaire, rien ne va plus…
poly.jpgLa trop forte demande en silicium polycristallin a suscité une élévation du prix des piles solaires (ou photovoltaïques) de plus de 5%.Selon le site nikkei.net, Kyocera, Sharp, Sanyo et d’autres fabricants ont augmenté leurs prix.
D’après l’article, le prix du silicium polycristallin a fait un bond de 30 à 40% en deux ans (2005-06).
Le manque en silicium a donc été accentué par une demande accrue des piles photovoltaïques dont la production globale avait pourtant augmenté de 45% l’année passée.

La mauvaise nouvelle: Ceci risque d’augmenter les temps de retour sur investissement et donc diminuer l’interet succité par les recentes annonces du gouvernement visant a augmenter les prix de rachat de l’energie produite.
La bonne nouvelle: Le marché démarre enfin. (Faut bien finir par du positif)

Publié dans 6.1. Solaire. 1 Comment »